lundi 10 mars 2008

To vote :-)


J’aurais voulu écrire qque chose sur ma boulangère préférée et sur l'amour de ma vie, mais vu que ce vendredi les Iraniens vont voter pour leur nouveau parlement, j’ai décidé que vous devrez attendre un tit peu et avaler deux trois choses sur les élections.

Alors commençons par la campagne électorale. En vertue de la loi, elle a commencé depuis qques jours seulement. Selon le dirigeant suprême, Khamenei, cette règle a pour but d’éviter que les candidats mettent en péril la cohésion de la république islamique avec des polémiques trop acerbes. Afin d’éviter trop de polémiques, le conseil des gardiens (une forme de conseil constitutionnel avec l’islam comme constitution) avait déjà bloqué les candidatures de nombreuses personnes, jugées pas suffisamment islamiques. On a deux types de candidats grosso modo, ceux attachés à un parti et les « indépendants ». Ces derniers valorisent surtout certains aspects de leur personnalité ou de leur histoire (p.ex. qu’ils ont été prisonniers de guerre ou qu’ils ont combattu pour les gardes de la révolution ou encore qu’ils sont médecins ou qu’ils ont obtenu un PhD.) En ce qui concerne le programme, les candidats indépendants mettent souvent plus l’accent sur la nécessité d’avoir un représentant esfahanais au Parlement national pour défendre les besoins et demandes de la ville.

Si la campagne électorale bat son plein avec les candidats tractant un peu partout en ville (aux mosquées, sur le campus de l’univ, dans les centres commerciaux,…), une autre campagne avait déjà commencé bien avant : celle du gouvernement ayant pour but de convaincre les gens d’aller voter. Comme vous voyez sur la photo, cette campagne explique en même temps combien il est important pour le gouvernement (dans la forme de Khamenei), l’islam et le feu dirigeant suprême Khomeini (ou son esprit) d’aller voter. Relisez aussi l’autre post : to vote or not to vote pour comprendre qu’il ne va pas de soi que les gens aient voter. Pourtant le gouvernement fait tout pour.

Ainsi si tu vas voter tu reçois un cachet dans l’équivalent de ta carte d’identité qui indique que tu as été voter. Ce cachet facilite ensuite certaines démarches administratives (obtention de visa, inscription ou…). La participation au vote est donc considérée par le gouvernement comme un signe de soutien au régime. Ce qui est vrai et faux à la fois. Vrai pcq effectivement souvent ceux qui rejettent le régime en bloc n’iront pas voter. Faux pcq il y en a qui n’y vont que pour le cachet. Puis ensuite personne n’a oublié les paroles de Rafsandjani après l’élection du réformateur Khatami en 1997 : "ce vote est un vote contre le régime". Certains disent effectivement qu’un taux de participation élevé en combinaison avec un vote en faveur des réformateurs ne signifie pas un soutien au régime. Pour d’autres au contraire même un vote en faveur des réformateurs exprime un soutien pour le régime en place tout comme le désir de le « réformer ».

Ben voilà… ah oui faudrait encore que je vous dise qque chose sur le système politique ici…ce sera pour mercredi…puis je vous promets avant le nouvel an vous aurez droit à ma boulangère et l'amour ;-)

1 commentaire:

une fille iranienne a dit…

c`est tout a fait juste,tous ce que tu a dit donc en iran ily a 3 groupes qui votent
1-qui sont pour la regime
2-qui sont obliges a voter por obtenir une signe dans la carte d`identite
3-qui ont toujours l`espoir pour les reforms.:D