mercredi 5 mars 2008

La BBC à Meidun-e Tadjrish...

A l’occasion de la proposition franco-britannique d’adopter de nouvelles sanctions contre l’Iran, je viens de voir un service de BBC World sur « la vie des Iraniens en Iran ». Le journaliste britannique avait choisi la place Tadjrish à Téhéran pour découvrir ce que pensent « les » Iraniens. Il avait en plus réussi à trouver deux filles iraniennes qui parlaient couramment l’anglais. Je vous reporte ses questions :
« Est-ce que la question nucléaire est importante pour vous ou est-ce que vous vous inquiétez plus de l’augmentation des prix ? »
« Votre gouvernement vous impose le hijab, vous croyez que c’est une bonne chose ou faut-il mieux que l’on vous laisse le choix ? »

Les filles ont répondu d’une manière très diplomatique et, à mon avis, assez persane ; mais plus que leurs réponses c’était intéressant de voir comment la BBC croit expliquer ce qu’est l’Iran. Tout d’abord le journaliste choisit comme location l’un des centres commerciaux les plus chers de l’Iran dans l’extrême nord de Téhéran. C’est une partie très à part de l’Iran, généralement plus riche, souvent plus proche de l’Occident et « moins fervemment en faveur » ;-) du gouvernement iranien. Remarquez que la grande majorité des Iraniens n’a tout simplement pas les moyens d’aller faire ses courses là-bas. Deuxièmement, parmi les clients aisés de ce centre commercial, le journaliste sélectionne deux filles qui parlent couramment l’anglais, pensant qu’elles auront une certaine ouverture envers les points de vue de l’Occident. Puis, troisièmement, il formule ses questions d’une telle manière qu’il est presque sûr d’obtenir les réponses qu’il veut.

Ainsi il ne demande pas « qu’est-ce que vous pensez de la question nucléaire ? » pcq il sait que bcp d’Iraniens ne comprennent pas pourquoi l’Inde, le Pakistan et Israël peuvent avoir une bombe nucléaire, tandis que l’Iran ne peut même pas enrichir de l’uranium à des fins pacifiques. Donc le journaliste suggère déjà qu’il y a qd-même des choses plus importantes. Vrai, mais c’est quoi le rapport entre l’augmentation des prix et le nucléaire ? On peut tt de même s’inquiéter des prix et en même temps défendre les droits légitimes de l’Iran ? Le journaliste ne demande pas non plus « que pensez-vous du voile ? » mais suggère tout de suite la réponse « c’est qd-même pas bien de l’imposer? ».

Or la question fondamentale est celle-ci : veut-on savoir ce que pensent les autres ou veut-on leur faire dire ce qu’on veut entendre ? Le journaliste voulait-il vraiment montrer la réalité ? Alors pourquoi choisir ce quartier si peu représentatif pour le reste du pays ? Pourquoi ne pas se munir d’un traducteur et parler à ceux et celles qui ne parlent pas un mot d’anglais ? Pourquoi ne pas poser de questions « ouvertes » ?

1 commentaire:

une fille iranienne a dit…

salue
a la fin,comment les filles leur ont repondus?
la majorite des iranians,meme ceux qui sont contre le gouvernement,sont pour le progres du pays.est-ce que le progres ne fait pas la dimention des prix?
et biensur que hijat est impose et obligatoire et c`etait mieux si ils nous laissaient le choix,mais quel est le raport enre hijab et la question nucléaire.a mon avis ils veulent provoquer les gens pour qu`ils disent n`importequoi a propos de la question nucléaire
mais enfin comme tu a dit d`autre foie L’Iran est un pays pour celui qui aime les contradictions.si on doit faire des progres mais pourquoi interdiction d`avoire la satelite dans la maison?et pourquoi filtering de tant de sites?