dimanche 2 mars 2008

Alexandre...

Vous vous en souvenez sans doute de vos cours d’histoire, ce personnage glorieux qui conquit le monde à partir de la Macédoine. De la Macédoine, il arriva jusqu’en Inde. Ses exploits lui valent encore ajd le titre d’Alexandre « le Grand ». L’admiration que mon prof d’histoire avait pour lui ressemblait un peu à la fascination que l’on cultive pour l’Empire romain.

En Iran on ne connaît pas Alexandre « le Grand ». On connaît « Alexandre de Macédoine » certes ou encore « Le belliciste du nom d’Iskandar », mais les Iraniens ne voient pas ce que cet homme a de « grand » . Ce n’est qu’un guerrier qui a conquis les terres entre l’Egypte et l’Inde, en détruisant entre autres l’empire perse achéménide. Comment les Iraniens, qui ont vu leur terres occupées, leur dynastie détruite et la merveilleuse ville de Persépolis incendiée par les troupes du dit Macédonien pourraient le considérer comme « grand » ?

Si selon les auteurs occidentaux les populations conquises étaient heureuses et soulagées d’être conquises par Alexandre, les Iraniens ont une vision différente de l’histoire. Alexandre a-t-il apporté la culture à l’Iran ? Non, il plutôt a essayé d’effacer la culture locale en hellénisant les terres perses. A-t-il construit ? Dans l’histoire iranienne Alexandre est surtout connu pour avoir incendié la ville cérémoniale de Persépolis, dont on peut aujourd’hui encore admirer les ruines (près de Chiraz vers le sud de l’Iran).

Glory is in the eye of the beholder”… En Europe, on admire Alexandre pour les guerres et les conquêtes faites. Pour une raison ou une autre on pense qu’il incarnait l’impérialisme civilisateur. Depuis l’époque coloniale l’Europe s’est tellement habituée à cette idée de l’impérialisme « gentil » avec une mission civilisatrice (qui ajd s’appelle ‘exporter de la démocratie’ et ‘universaliser nos valeurs’) qu’on a même fini par ressentir une étrange admiration post factum pour un empire romain qui jurait d’exterminer toutes les tribus belges.

Les Iraniens par contre se rappellent de l’autre côté de la médaille : le sang et la destruction. Un peu comme ajd Bush et les Irakiens ont une vision assez divergente de la guerre en Irak… Comme on dit en Afrique « Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, les histoires continueront à glorifier les chasseurs »

8 commentaires:

Sima a dit…

Salut Marc,
J'ai lu jusqu'à cette heure bcp de tes écrits et il y en a encore 4 qui reste.Intéressant:-)
Alexandre n'est pas grand chez ns au juste!
Dans cette partie la phrase ci-dessous m'a parue vraiment intéressante « Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, les histoires continueront à glorifier les chasseurs »
L'histoire du monde c'est tjs comme ça
Bon chance
Sima

narguesse a dit…

salue.moi j`ai une question a te poser:
qhel age avait-il Alexendre qand il a comence a conquerir le mond.j`en ai beaucoup entandu.6ans?18ans?et a quel age il etait morst?a 30 ans?dans cette period assez court est-ce que c`etait possible de comencer a rome et aller justqu`en inde avec un si grand nombre de soldat et en taraversant les chemins difficils a passer et en conquerant les pays assez difficils a conquerir?si qqun commence a traverser avec ses propres pieds les chemin parcourus par Alexendrain ca demand 20 ans.
alos je croie que cet evenement historique a ete un peu exagere.C`EST SEULEMENT MON PROPRE IDEE.PAS L`IDEE DE TOUS LES IRANIANS.merccccciiiiii.:D

Anonyme a dit…

je suis tout a fait d'accord avec le precedent commentateur. Il y a des historiens très sérieux qui considèrent comme très exagéré ce qu'on a dit d'Alexandre.Il paraît même que le conquérant de la Perse était un homonyme peu glorieux du grand homme.

Marco a dit…

mmm ma chère Nargues, j'aimerais pouvoir répondre à ta question, mais malheureusement je ne suis pas un expert de l'Antiquité. Je sais qu' Alexandre est mort assez jeune (un peu plus de 30 ans) et qu'il a pu conquérir autant de territoire en très peu de temps aussi grace à la faiblesse de certains de ces opposants. Regarde la page wikipedia sur lui (en français pcq en persan c'est assez court). En ce qui concerne la réaction de Anonyme... je n'ai jamais entendu parler de cette rumeur, mais ça m'intéresse évidemment :-)

narguesse a dit…

mille merci de me presenter un telle Encyclopédie .je ne le connaissais.;)

Marco a dit…

Mais je vous en prie demoiselle... Ah comme je suis utile parfois :-D

Catherine a dit…

Très intéressant ce post sur Alexandre "le petit" comme j'en avais entendu parler par des amis iraniens. Ce serait intéressant d'en discuter avec des Grecs: je le ferai à l'occasion.
Sais-tu que l'origine ethnique d'Alexandre et la langue qu'il parlait est au coeur d'une polémique entre les nationalistes Grecs et les nationalistes de la Fyrom (ex république yougoslave de Macédoine)? Les Grecs accusent les gens de Fyrom de cacher l'hellénité d'Alexandre, de le leur voler...
Tout cela, c'est évidemment un masque de fumée agité par les nationalistes des deux côtés. Le véritable enjeu, c'est la conquête de la Fyrom par les Américains, qui y installent des bases militaires...
Inutile de préciser que ce sont les Américains qui ont attiser ces disputes à propos d'Alexandre... Tout cela n'est pas nouveau. L'Antiquité est pleine d'exemples de ce genre. Diviser pour régner...

Iskander a dit…

C’est au cours d’une soirée d’iversse d’ Alexandre le Grand et ses compagnons au palais de Darius qu’une courtisane grecque, Thaïs, y aurait mis le feu Paradoxalement, cet incendie et l’oubli des ruines qui s’ensuivit nous permet de voir aujourd’hui une Persépolis relativement préservée.

En fait, cet incendie est probablement un geste politique d’Alexandre. En détruisant le symbole de l’Empire achéménide, il permet autour de sa personne l’éclosion d’un monde nouveau mêlant Orient et Occident : l’hellénisme.