mardi 11 mars 2008

Le système politique local

Vu les élections de vendredi... je vous avais promis un petit truc sur le système politique iranien... Si cela ne vous intéresse pas... tant pis :-D

Une partie du système est assez facile. Il y a des conseils communaux et des maires élus, il y a un parlement élu, un président élu. Un peu comme en France. Puis il y a le Conseil des Gardiens, un organe qui tient le milieu entre une Cour constitutionnelle et un Sénat. C’est une deuxième chambre du Parlement qui discute les lois pour voir si elles sont conformes à l’Islam (plutôt qu’à la constitution). Ce Conseil des Gardiens contrôle aussi les candidatures pour les élections (voir si les candidats n’ont pas de précédents pénaux, respectent les fondements du régime, etc…). Or en cas de conflit entre le Parlement et le Conseil des Gardiens un autre Conseil, le Conseil de « discernement de l’intérêt de l’ordre ». En gros ils interviennent pour éviter une impasse entre les deux organes du pouvoir législatif. Puis ils peuvent décider de dépasser l’Islam si c’est dans l’intérêt du régime (ce qui est drôle pour un régime islamique). Jusqu’ici je crois que l’on peut suivre. Des conseils ou commissions du genre existent plus ou moins dans tous les pays de l’Europe aussi.

A côté de ce système, et maintenant les choses se compliquent, on a un Conseil des Experts, c'est-à-dire des religieux (eux aussi élus), qui doivent choisir le Dirigeant Suprême de la Révolution islamique. Ce dernier peut être considéré comme l’homme le plus puissant du pays. Officiellement sa tâche est de donner une direction à la politique islamique du pays. Un peu comme le roi-philosophe de Platon. En réalité il intervient dans tous les domaines de la politique et contrôle les forces armées. Cette fonction incombe ajd à Khamenei, le successeur de Khomeini (c’est les deux que vous voyez sur la photo du post précédent).

On a donc deux ordres constitutionnels séparés mais complémentaires. Il y a un ordre républicain et un ordre islamique... d'où "république islamique" nom officiel du pays :-)

Et voilà c’était trèèèèèèès en bref mais au moins cela vous donne une idée…

2 commentaires:

narguesse a dit…

alors.on attendait pour lire apropos de ta boulangère préférée et sur l'amour de ta vie......

Anonyme a dit…

Ciao Marco polo le g…,
Comme tu a déjà dit le jour de l'élection parlementaire est proche, dnc le sujet c'est :"To vote or not to vote" et vraiment c'est le problème!!!
Il y a un groupe des iraniens k sont contre le régime et patriotisme à la fois! Mais qu'est-ce qu'ils pensent? Ils ne veulent ni légitimer le régime par leurs votes , ni laisse à USA soit le vainqueur de ce jeu et qu'il obtienne la carte de garantie :-)(et battre l'Iran sous le prétexte de ns rendre la liberté, ce k a fait avec l'Iraq!)s'il ne veulent pas aller voter !!! Dnc c'est difficile à décider!
Le 2em cas c'est le système politique de l'Iran.
Le problème c'est en ce k concerne au conseil des gardiens ,en marquant 2 points intéressants;
-Les membres de ce dernier sont élus par le guide supr^me.
-Tu as mentionné aussi k le conseil des experts a le droit de l'installation et la destitution du guide supr^me . Ces experts sont qualifiés d'abord par le conseil des gardiens et après ils sont élus apparemment par les gens!
Dnc, le guide supr^me pourra etre destituer par le conseil des experts ;Les membres de ce dernier sont qualifiés par le conseil des gardiens qu' eux-memes sont élus par le guide supr^me! Fatiguant à expliquer et assez compliqué!:-(

L'énigme: Comment le guide supr^me peut etre destituer par le conseil des experts???!:-)))
Bon chance!