dimanche 6 avril 2008

Wilders à Jolfa...

Je viens de parler avec un gars d’un film hollandais sur l’islam d’un certain Wilders. Il y avait un débat télévisé sur la question hier. Moi personnellement… je vous renvoie au discours que j’ai fait concernant la question des caricatures de Mohamed. Faisons un film pareil sur le judaïsme ? Qu’en dites-vous ? Je vous parie qu’on se tape un procès pour antisémitisme ! Je vous parie que les défenseurs de « la liberté d’expression » d’aujourd’hui seront nos accusateurs demain! Je préfère largement des comédiens hollandais style Theo Maassen ou Hans Teeuwen qui tournent en dérision (voire insultent) toutes les religions... au moins ils sont cohérents (et rigolos ;-))

Autre chose, hier soir j’ai été prendre un café à Jolfa. De la droite (extrême droite) européenne on entend souvent qu’il faut en finir avec la construction de mosquées en Europe, parce que en terre d’Islam on ne permet pas d’églises non plus. Dans les bistros ce discours se transforme en : « ben y a pas d’églises là-bas, faut pas qu’on nous foute des mosquées ».

Ceux qui connaissent un rien l’histoire des pays musulmans savent que ce discours ne correspond absolument pas à la réalité. Beaucoup de pays islamiques, comme par exemple l’Egypte ou le Liban, ont d’importantes minorités religieuses (chrétiennes ou autres). En Iran il en est de même, y cohabitent : des juifs, des chrétiens assyriens et arméniens et des zoroastriens. Les chrétiens ont certains privilèges vis-à-vis des musulmans, ainsi ils peuvent organiser des fêtes "publiques" où l'on danse et où les femmes jouissent de toutes les libertés jugées occidentales. Le gouvernement iranien ne pose qu'une seule condition: que l'on ne fasse pas entrer de musulmans!!! Saviez-vous que ces minorités religieuses ont même des représentants garantis au parlement iranien ?

Jolfa est le quartier arménien d’Isfahan. Différentes églises (13) sont entourées par un quartier assez agréable rempli de magasins et de coffee-shops. On y trouve d’ailleurs le meilleur café (français, turc,…) d’Isfahan (et de l'Iran). En réalité le nom du quartier est « New Jolfa ». Ce petit village arménien prospère au sein de la ville depuis le 16e-17e siècle. Le roi Shah Abbas I vida alors le village arménien Jolfa, qui se trouve mnt qque part au nord de l’Iran, de ses habitants et les transporta (déporta si l’on veut) vers Isfahan afin de pouvoir profiter de leurs talents artistiques, techniques et commerciaux. Aujourd’hui encore on y entend l’ancienne langue arménienne autant que le persan. D’ailleurs l’écriture arménienne est assez intéressante aussi… on ne pige absolument rien ! Et voilà qques photos…:-)




10 commentaires:

Sima a dit…

"La libérté d'expression"
Comme c'est joli, ce mot! Mais que signifie-t-il?
Est-ce qu'il ne signifie qu'insulter, désconsidérer,...?
Est-ce qu'il n'aboutira pas au dégout,au colère,à rendre la pareille?
Les musulmans respectent Jésus-Christ,Moise,...et leurs partisans. Mais supposons qu'un jour,un musulman radical fait qqch comme ça!
Dans ce cas-là il s'appelera encore "la libérté d'expréssion"???!
Comme c'est ridicule de parler sur la PAIX,quand l'homme ne sait pas encore comment doit-il réspecter les autres!!!

Maxime Navid Sadrieh (iKs) a dit…

Je n'ai pas encore lu ton article sur les caricatures de Mahomet, je donne cependant mon avis.

La liberté d'expression pour répondre à Sima c'est la liberté que l'on donne à quelqu'un de s'exprimer comme il le souhaite et sans limite. C'est ma définition tout du moins. Cela peut tomber dans l'insulte, l'agression, la provocation mais je pense que c'est une liberté à laquelle il ne faut pas toucher car on peut très rapidement tomber dans un excès dangereux : ton exemple de caricature juive que tu avais déjà donné alors que j'étais en Iran est très juste, et il est à mon avis aussi inadmissible que l'on enfreigne la liberté d'expression dans ce cas.
D'ailleurs je crois qu'aux États-Unis cette “liberté d'expression même dans le pire et l'ignoble” existe : j'avais vu un site du KKK un jour, hebergé aux ÉU. Bref.

Cependant cette liberté, qui doit je le répète exister, ne doit pas être utilisée n'importe comment. Dans le cas qui nous préoccupe ces caricatures et ce film (que je n'ai pas vu) ont été de mauvaises utilisations de la liberté d'expression à mon avis car ils visent à insulter les musulmans et à provoquer des réactions d'intolérance chez les populations européennes. Faut-il pour autant les interdire ? Non. Cela reste une expression d'un avis, sûrement dangereux mais présent : après tout mieux vaut écouter et répondre à ces gens que les taire de façon inneficace alors que les mêmes idées circulent tous les jours dans certains milieux.

En conclusion je suis pour la liberté de ces dessinateurs et cinéastes de produire leur travail et je suis pour leur protection et je combat toute violence à leur encontre, cela ne veut pas dire que je ne m'exprimerai pas pour contrer leur travail par un travail non pas équivalent (stupidité de la République Islamique suite aux caricatures) mais bien plus intelligent et éloquent.

PS: Sima, c'est ton professeur te parle, en français un “e” avant deux consonnes (comme “rt” dans “liberté” ou “ss” dans “expression”) est automatiquement prononcé “é”, pas besoin de mettre d'accent.

Sima a dit…

Naaaviiid,
C'est très gentil de ta part d'avoir corriger ma faute,comme mon prof.Merciii :-)

Il va sans dire qu'il (la liberté d'expression )doit exister, mais on sait bien que l'excès dans un sens ou dans l'autre c'est tjs faux! Ts les deux seront dangereux! Soit Iran dans un sens ou Danemark, Holland,...dans l'autre!

Je m'exprime impartialement!

Marco a dit…

Mmm personnellement je ne m'exprime pas sur la portée de la liberté d'expression. Juridiquement l'insulte ne peut nullement etre protégée par le droit à la liberté d'expression. Le problème est ensuite de définir ce qu'est une "insulte".

La question qui m'inquiète plus, c'est l'hypocrisie qui règne autour de cette question. En Occident on se permet mnt de dire ou écrire n'importe quoi par rapport à l'islam et ce en vertue de la "liberté d'expression". Par contre une approche pareille du judaisme semble tabou.

C'est cette incohérence de "deux poids, deux mesures" qui est dangereuse. L'humour, meme dûr et parfois blessant, ne me semble pas inacceptable en soi; mais il faut en premier lieu pouvoir rigoler de soi-meme.

En ce sens je trouve la réaction de la R.I. d'Iran assez correcte. Quand des Européens (pas Les Européens) font des caricatures sur Mohamed, ils en font sur l'Holocauste; quand des Européens prennent le Coran pour cible, ils font un film sur l'Ancien Testament.

J'ignore si c'est une approche constructive, mais au moins cela rétablit l'équilibre. :-)

iKs a dit…

Oeil pour oeil, dent pour dent ? Tu serai pas un sioniste infiltré toi.. ?

Perso je trouve que ça a jamais rien apporté. C'est pas parce que ton voisin est con que tu dois l'être, ce serait plutôt le contraire, montre l'exemple.

On pourra en reparler sur place de toute façon.

Marco a dit…

Un sioniste infiltré... finalement démasqué lol :-D

Plus sérieusement, comme je disais je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une approche très constructive, mais selon moi elle a au moins l'avantage de démasquer la rhétorique de ceux qui prétendent défendre la "liberté d'expression".

Effectivement, il était intéressant de voir comment les memes journalistes qui avaient défendu les caricatures sur Mohamed s'acharnaient à condamner l'exposition iranienne des caricatures sur l'Holocauste.

On ira se prendre un café à Jolfa pour en parler... ;-)

iKs a dit…

Après des cafés, des fromages, des vins, ce que je veux manger c'est un bon chelo kabab, goushfil, doug :D

Tu me prépares ça ?

Une autre différence entre le truc des Européens et des Iraniens c'est que l'Islam c'est une religion, qui a ses défauts comme ses avantages (il est par exemple vrai que le Coran appelle plus ou moins à la violence contre les infidèles ne faisant pas partie des religions du Livre) alors que l'Holocauste est un fait historique. Bon j'ai pas vu les caricatures des Iraniens.. mais vu ce que dit le gouvernement. Enfin ça enlève pas leur libertée d'expression.

Marco a dit…

Vrai et faux. Faut voir si l'on parle de l'Holocauste en soi, comme fait historique, ou de l'instrumentalisation politique que l'on en a fait.

En ce qui concerne le Coran... ouais... remarque que l'Ancien Testament est assez sanguinaire aussi... mate p.ex. le deuxième Livre des Rois (24) où Dieu envoie deux ours pour massacrer 42 enfants innocentspcq ils se foutent de la gueule d'un prophète... Faut pas que l'on prenne cela à la lettre non plus, sinon faudrait massacrer pas mal de gamins (voire de journalistes-comédiens) :-D

Je suis curieux du film iranien sur l'AT.

Un chelokebab? Ben si tu m'emmènes une bonne bouteille cela se négocie hehe

iKs a dit…

Oui justement, ce que je disais, comme j'ai pas vu les caricatures en question (ni le film du mec là, je veux pas augmenter son nombre de téléchargement..) j'ai du mal à me prononcer. Mais mettre en place des équivalence, tout d'abord dangeureuses mais aussi peotentiellement fausses, est pas une bonne idée.

La différence aussi je pense (mais des 3 'livres' celui que je connais le moins bien est définitivement l'Ancien Testament) est le fait que le Coran est considéré par les musulmans comme la Parole de Dieu, inchangée et inchangeable depuis des centaines d'années, et qui s'applique de façon intemporelle. Le cas de l'Évangile est par exemple différent : il s'agit de types humains racontant l'histoire de Jésus, avec des versions différentes et surtout modifiées assez lourdement au court du temps par des traductions et autre. On peut donc facilement dire que cette partie est juste un signe des temps ou une mauvaise traduction. Le champs de l'interprétation est plus faible pour le Coran.. (mais il existe, comme tu le dis dans je ne sais plus quel article).

Marco a dit…

A mon avis il ne s’agit pas du tout de fausses équivalences, mais bien d’une analogie tout à fait logique. Ainsi les caricatures iraniennes (certaines dispo sur le net) ne ciblaient généralement pas l’Holocauste en soi, mais bien l’utilisation politique qu’on en faisait. On se trouve dans les deux cas face à des arguments et sujets sensibles qui sont pris pour cible par des comédiens-humoristes-caricaturistes-…

Mmm ce que tu dis sur l’AT et le Coran… faudrait revoir cela…bcp de chrétiens ne partageraient absolument pas ton avis ! Va un peu dire à l’Eglise catho qu’elle utilise une « mauvaise traduction » de la Bible ;-))) Notre berger allemand appréciera certainement. En plus, il n’est nullement vrai que « les » musulmans pensent que le Coran doit être appliqué tel quel sans tenir compte des « signes du temps » (si t‘avais dit « des » musulmans j’aurais été d’accord…)

En ce qui concerne le champ d’interprétation du Coran et de la Bible… j’en sais trop rien, je n’oserais pas me prononcer aussi radicalement. D’autant plus que le protestantisme c’est justement révolté (partiellement) contre l’utilisation trop « libre » des textes religieux par les cathos… Donc faut voir… Par exemple… si t’as du temps à perdre va regarder un peu le site du Staatkundig Gereformeerde Partij, seul parti politique représenté sans interruption au Parlement hollandais depuis 1922. Le parti prône la théocratie et ne permet pas aux femmes de faire de la politique pcq faut pas interpréter la Bible, faut l’appliquer… :-)