jeudi 17 janvier 2008

Grand-mère, Achoura et Lolita

Sensation amusante quand le pilote annonce que la température sur place est de -17°... Heureusement le froid n’est pas si insupportable, surtout vers le centre de la ville la pollution fait qu’on ne sent plus le froid… Entre-temps je suis donc bel et bien installé à Téhéran pour qques jours, avant de partir pour Esfahan… J’ai compris que les grand-mères sont adorables et pareilles un peu partout dans le monde. Celle de la famille où je me trouve m’a raconté les épisodes les plus intéressants de sa vie tout en m’incitant à me marier… Elle me racontait comment sous le chah les femmes se mariaient souvent déjà à 12 ans. Il est vrai qu'avec mes 27, j'en ai du retard. Toutefois les Iraniennes d'aujourd'hui se marient plus ou moins au même âge que les Européennes. Je vous rassure, j’ai tout de même réussi à négocier trois ans de célibat en plus, mais apres faudrait quand-même que je m’y mette. D’ailleurs faudrait aussi que je vienne habiter en Iran et selon elle le persan s’apprend le mieux en epousant une demoiselle locale. A voir ;-)

En parlant de femmes iraniennes, peu avant mon départ certains de mes amis me parlaient avec enthousiasme du livre « Lire Lolita à Téhéran », un livre qui raconte comment un prof de littérature défie l’interdiction la censure postrévolutionnaire en organisant des groupes de lecture. Tout à l’heure j’ai vu le dit livre de Nabokov librement en vente dans les rayons d’une librairie de l’ouest de Téhéran. L’Iran au feminin d’aujourd’hui ressemble probablement plus à celui décrit dans le livre Jasmine and Stars (voir Que Lire)… D’ailleurs les voiles, officiellement obligatoires, tombent bien souvent très bas dans ces quartiers plus aisés (classes moyennes ou très riches) de Téhéran. La mode occidentale y est à l’ordre du jour, bottes à talons et jeans compris, mais garde à penser que ceci représente tout l’Iran, il suffit de descendre qques quartiers et de dépasser l’avenue de la révolution vers le sud de la ville pour se rendre compte du fait que beaucoup de femmes se tiennent rigoureusement à la « mode islamique ».

En revenant de la librairie, notre voiture a été bloquée par une répétition pour la procession d’Achoura. Sur Achoura, le 10e jour du mois arabe de Moharram c'est-à-dire ce samedi, les chiites commémorent le martyre de l’Imam Hussein (3e imam chiite et fils de l’Imam Ali, gendre et successeur du prophète). Hussein a été tué à Kerbala en Irak par Yazid, fils du fondateur de la dynastie sunnite des Umayyades. Là où les Turques sunnites préparent un gâteau pour l’occasion festive, les Iraniens se promènent en procession en se fouettant afin de sentir le martyre de Hussein. En même temps, n’exagérons rien : il est assez interessant de voir comment jeunes filles maquillées et garçons orgueilleux tournent autour la procession, plus que le culte du martyre Achoura représente pour eux une chance de se faire voir et de, pourquoi pas, draguer un peu…

La journée a été longue et le voyage nocturne épuisant, il est donc temps de profiter un max des deux jours de fête… Vivement Achoura…

5 commentaires:

Zakia a dit…

Contente d avoir de tes nouvelles, je vois que tu t amuse bien, et apprend beaucoup de choses sur l Iran et encore mieux tu partage se voyage avec nous. Dit j avais une petite question, pourqoui tu dits que les turques preparent un gateau pour l occasion festive. Moharram est un mois triste pour tout les musulmans comme meme? Non?, Les Sunnites se fouettant pas mais je croyait comme meme qu ils montrent un certain tristesse en memoire de cet evenement. Chez nous on ne fixe pas ceremonie de marriage et on organise pas de fete pendant ce mois, en commemoration de cet evenement. Donc je trouve ca assez bizarre que les Turques preparent des gateau? ou peut etre que j ai pas compris ce que tu voulais dire. Mais en tout cas je te souhaite un bon voyage en Iran et encore beaucoup de chose bien la bas :)

Marco a dit…

Tu n'as pas tort, je trouvais cela assez bizarre aussi, pourtant deux amies turques a Istanbul m'affirmaient que c'etait bien le cas... Peut-etre il s'agit d'un gateau de commemoration? ;-)

layla a dit…

hey marc,

bonne idée de créer ce blog!!!

en tant que sunnite (du maroc), je dois avouer que achoura est une fete pour nous... en fait, j ai toujours cru que c'était une fete pour les enfants, parce que tous les enfants recoivent des cadeaux, la famille se réunnit, on mange es gateaux, tout le monde est content etc. un peut comme noêl..., mais personne ne parle du fait que hussain a ete tué, un suget tabou?... en fait, la plus part des sunnites (là, je parle des sunnites marocain, qui habitent en belgique) ne savent pas pourqoi on fete achoura...
moharram n est pas du tout un mois triste, il y a des marriages, des fetes, c est un mois comme les autres mois (sauf ramadan)

voila une autre vision sur achoura..., un point de vu des vainqueurs?...

Zakia a dit…

Merci leyla pour ton point de vue, ca me fait plaisir d apprendre des nouvelles chose. La prochaine fois que je suis en Belgique je poserai la question a mes amis sunnite la bas. Je trouve ca tellement bizarre que je jamais su que c etait un jour de fete pour les sunnite (du maroc et Turquie), apparament on apprend tout les jours :)

Sima a dit…

Salut Marc.
Tu vois comment les idées sont différent sur la religion?
Moi comme une chiite ne participe pas au f^te comme le jour que "Omar"(un des calife des Sunnit)y est mort,seul pour respecter les autres tendances religieuses.Je pense l'importance c'est k on respecte les autres sans les g^ner et essayer d'etre un bon homme,comme tu as aussi dèja mentionné.
Sima